LE SNACK PARFAIT
POUR LE MARCHÉ FRANÇAIS

LES SNACKS, AMIS DES MILLÉNIALS

Sur le mar­ché fran­çais, la majo­ri­té des Mil­lé­nials évoque les col­la­tions ou autres snacks de façon enthou­siaste. Des solu­tions « prêtes à consom­mer », adap­tées à leur mode de vie actif et à leur désir de com­mo­di­té.

Les snacks, amis des millénials

Don­nées liées aux snacks en 2018 sur Face­book, Twit­ter et Ins­ta­gram en France. (taille de l’échantillon = 6700 publi­ca­tions).

L’appréciation est encore plus grande lorsqu’il s’agit des options de col­la­tion saine. En matière de snacks « plus sains », 86% des publi­ca­tions de Mil­lé­nials sont posi­tives. Les Mil­lé­nials recherchent non seule­ment la com­mo­di­té mais éga­le­ment des choix ali­men­taires accom­pa­gnés de réels bien­faits pour leur vie.

Les millénnials recherchent des choix alimentaires accompagnés de réels bienfaits pour leur vie.

UNE MONTÉE EN PUISSANCE QUI N’A FAIT QUACCENTUER LA COMPÉTITION

Les plai­sirs cou­pables ne sont désor­mais plus dis­so­ciés des pro­duits plus sains en termes de petits en-cas. Les fabri­cants ont pro­gres­si­ve­ment déve­lop­pé des solu­tions alliant la com­mo­di­té, le plai­sir et la bonne san­té.

Les nou­veaux venus sur le mar­ché ont for­cé les marques plus tra­di­tion­nelles à s’adapter et la com­pé­ti­tion glo­bale s’est inten­si­fiée. Les Mil­lé­nials n’ont pas besoin de se rabattre sur des ali­ments hau­te­ment trans­for­més ou des options pré­sen­tant un apport très riche en sucre.

Une montée en puissance qui n’a fait qu’accentuer la compétition

LES MILLÉNIALS AIMENT LE MIX & MATCH

Comme évo­qué pré­cé­dem­ment, les Mil­lé­nials pré­fèrent prendre leurs propres déci­sions lorsqu’il s’agit de leur ali­men­ta­tion et des den­rées à asso­cier. Ce qui a conduit à davan­tage de solu­tions sur-mesure, à des choix ali­men­taires per­son­na­li­sés.

Cela inclut de plus grands paquets aux uti­li­sa­tions mul­tiples et diverses, des pro­duits sur-mesure, des ali­ments pou­vant être asso­ciés ou consom­més seuls, ain­si que des sug­ges­tions de recettes variées ins­crites sur les embal­lages.

Les millénials aiment le mix & match

PETITS PRODUITS POUR PETIT CREUX

Les Mil­lé­nials émettent la volon­té expresse de réponses rapides et utiles à leurs envies spon­ta­nées et sou­daines. Les shots, les petites bou­chées et les pro­duits « mini » répondent ain­si à leurs besoins à court terme.

Petits produits pour petit creux

SUPERFOODS POUR SUPER-POUVOIRS

Pour les Mil­lé­nials, le snack, c’est faire le plein d’énergie et gagner en puis­sance, une petite « bombe » au goût intense pré­sen­tant de grands avan­tages et des effets posi­tifs.

C’est une géné­ra­tion qui a com­pris plus que toute autre d’où viennent ces super pou­voirs, quelles super­foods leurs sont béné­fiques (ou non) et com­ment des ingré­dients spé­ci­fiques peuvent s’intégrer à leur régime.

Superfoods pour super-pouvoirs

L’ÈRE DES PLAISIRS INNOCENTS : LES SNACKS NE SONT PLUS NÉCESSAIREMENT MAUVAIS

Une col­la­tion, c’est une récom­pense long­temps consi­dé­rée comme un plai­sir cou­pable.

En tant que géné­ra­tion mûre et consciente à l’égard du sna­cking, les Mil­lé­nials ne sou­haitent pas choi­sir entre pro­duits sains et avan­tages affec­tifs.

L’ère des plaisirs innocents : les snacks ne sont plus nécessairement mauvais

LA CONSOMMATION UTILE : QUAND CHAQUE BOUCHÉE COMPTE

Pro­téines, bonnes graisses, sucre utile : les Mil­lé­nials attendent de leurs en-cas qu’ils aient un impact, un « but ».

Aujourd’hui, quitte à ne consom­mer qu’une seule col­la­tion, il faut qu’elle compte.

La consommation utile : quand chaque bouchée compte

PRODUITS POLYVALENTS : LA FLEXIBILITÉ EST LA CLÉ

Un même pro­duit peut conve­nir à dif­fé­rents repas et à des besoins variés. Géné­ra­le­ment, les Mil­lé­nials pré­parent eux-mêmes leurs propres snacks mai­son et achètent des pro­duits à uti­li­ser à dif­fé­rents moments de la jour­née.

Petit déjeu­ner, pause de l’après-midi, snack de minuit : les pro­duits flexibles s’adaptent à chaque ins­tant de la jour­née.

Produits polyvalents : la flexibilité est la clé