Le « bean to bar » : le chocolat, « de la fève à la tablette »

Née aux Etats-Unis au début des années 2000, la pra­tique du « bean to bar » est encore aujourd’hui assez exclu­sive. En France, ils sont néan­moins plu­sieurs arti­sans qui sélec­tionnent et tra­vaillent eux-mêmes leurs fèves, contrô­lant l’ingrédient et ses saveurs de la source jusqu’à leurs créa­tions finales.

Ce cho­co­lat « bean to bar » s’inscrit tota­le­ment dans la ten­dance de ces der­nières années, celle du retour vers l’artisanat, vers le savoir-faire, vers la pas­sion du métier, vers la matière brute. Pour son 20ème anni­ver­saire, le Salon du Cho­co­lat en avait son thème prin­ci­pal.

Pour tous ces cho­co­la­tiers s’étant mis au « bean to bar », c’est un rêve qui se réa­lise. Plus encore, c’est l’occasion de repous­ser les limites de la créa­tion, de l’innovation.

Ber­na­chon, Clui­zel, Pra­lus, Bon­nat, Ducasse, Val­rho­na, Marou, Cha­pon : tous reven­diquent le tra­vail de la matière et la maî­trise de l’ensemble de leur chaîne. Le « bean to bar » est deve­nu une nou­velle vitrine pour leur savoir-faire.

L’occasion de redé­cou­vrir ces cho­co­la­tiers fran­çais qui font le tour du monde à la pour­suite des fèves par­faites et en ont fait un axe essen­tiel de leur com­mu­ni­ca­tion.

Cha­pon

Clui­zel

Pra­lus

Ducasse

Marou

Val­rho­na

https://www.dupontlewis.com

2018-12-02T10:08:57+00:00juin 15th, 2015|Categories: Non classé|0 Comments

Leave A Comment